Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Réforme ou révolution ? 

 

Cette activité est inspirée des dialogues Taktikou et Alterlumi de l'approche de la philocréation de notre partenaire communautaire Brila.

...

Objectif : Propulser des représentations alternatives de la réforme et de la révolution en transformant une société en difficulté !

Durée : 30 à 60 minutes

Matériel :

  • Ton imagination
  • Feuilles de papier et crayons

Instructions

La Ploutocratie est un pays très injuste. Un tiers de la population concentre tout le pouvoir et accroît sans cesse sa fortune aux dépens de l’environnement, alors que le reste de la population vit dans la pauvreté et n’a pas son mot à dire dans les décisions du gouvernement... Pour faire changer les choses, les citoyen.ne.s souhaitent faire appel à un concept qui les aidera à transformer leur société. Mais qui choisir : Réforme ou Révolution ? Ils.elles ont besoin de toi pour faire ce choix difficile…

...

  1. Imagine les concepts. La réforme est un changement modéré qui se fait petit à petit. Elle est plus facilement acceptée, parce qu’elle ne crée pas trop de remous. La révolution, quant à elle, est une transformation rapide et radicale qui change les choses du tout au tout ! Mais dont beaucoup de gens ont peur, parce qu’elle n’hésite pas à perturber les habitudes… Avant de choisir le concept qui pourra aider les citoyen.ne.s de la Ploutocratie, prends un moment pour imaginer ces concepts comme s’ils étaient des créatures vivantes : à quoi ressembleraient-elles ? Quelles seraient leur personnalité, leur vision du monde et leur manière de vivre ?  
  2. Choisis le concept. Choisis le concept qui aidera les citoyen.ne.s à transformer leur société, en prenant soin d’offrir des raisons pour expliquer et justifier ton choix. Pourquoi ce concept serait-il le meilleur pour apporter un changement ?
  3. Imagine l’histoire. Pour tester tes idées, écris et illustre l’histoire de cette transformation de la société ploutocrate sous la forme d’un récit historique. Quelles stratégies le concept que tu as choisi va-t-il utiliser pour faire changer les choses : le dialogue, la violence, la grève, l’art, etc. ? Et comment réagiront la population, et les dirigeant.e.s ? Explique comment les événements se déroulent au fur et à mesure que le pays change. Ajoute aussi des dates fictives et des noms de personnes importantes dans cette société. Par exemple, tu pourrais écrire : « 11 août 2027 : La réforme commence les négociations de transformation de la société avec le ministre Évo Luons. Grâce à une longue discussion et à une bonne partie de pétanque, un accord est trouvé sur le salaire minimum mais pas sur la protection des rivières. » N’hésite pas non plus à ajouter des images comme dans les livres d’histoire, si tu en as envie.
  4. Rejoins l'histoire. Et toi, aimerais-tu vivre dans un monde où les choses changent graduellement… ou soudainement ? Essaie d’imaginer des conséquences positives et négatives de chacune de ces approches. Puis réponds aux questions suivantes : est-il nécessaire de laisser aux gens le temps de s’habituer au changement ? Est-ce qu’il y a des problèmes qui sont trop urgents pour qu’on attende que les choses changent petit à petit ? Peut-être que tout dépend de quel point de vue on adopte… Peut-on justifier l’usage de la violence pour faire changer les choses ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

...

Bonus : Les personnes qui militent pour faire changer les choses, que ce soit par la réforme ou par la révolution, écrivent souvent des chansons pour les inspirer dans leur engagement. Ces chansons décrivent non seulement les différents moyens d’apporter un changement (par exemple : « Allons à pied ou à vélo partout où nous le pouvons ! »), mais aussi le résultat espéré de ces efforts (par exemple : « Les sombres nuages de la pollution disparaîtront ! »). En réfléchissant aux changement que tu voudrais voir dans notre société, écris toi aussi une chanson pour inspirer les gens à transformer le monde. Si tu y arrives, tu peux même faire des rimes et trouver une musique d’accompagnement ! Enfin, pose-toi ces quelques questions : est-ce important d’imaginer un monde différent ? Est-ce que l’art doit présenter un monde idéal aux gens pour les inspirer… ou est-ce qu’il doit éviter de leur donner des faux espoirs ? L’art peut-il faire changer le monde ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Bonus plus : Certain.e.s artistes décident d’exprimer leurs messages politiques… avec des graffitis ! Tu peux par exemple aller voir les créations d’artistes comme Banksy ou Shamsia Hassani pour voir comment ils.elles utilisent leur art pour dénoncer des injustices comme les violences contre les femmes ou la destruction de l’environnement. Si tu en as envie, tu peux toi aussi dessiner un graffiti sur une feuille pour exprimer un changement que tu aimerais voir dans la société. Tu peux aussi songer aux questions suivantes : devrait-on avoir le droit de faire des graffitis n’importe où ? À qui appartiennent les graffitis ? Est-ce qu’il y a des cas où il peut être justifié de dégrader la propriété d’autrui ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Trucs pour tout-petitsEt si tu devais choisir un concept pour t’aider à faire changer ton école ? Est-ce que tu choisirais la réforme, qui modifie les choses en douceur, petit à petit, ou la révolution, qui change tout du jour au lendemain ? Une fois que tu as choisi ton alliée, tu peux réfléchir à ce que tu aimerais changer dans l’école. Est-ce que ce sont les choses que tu apprends ? Les règles en classe ? Les heures de récréations ? Tu peux maintenant imaginer comment ton concept va t’aider à faire changer tout ça ! Enfin, réfléchis à ces quelques questions : est-ce que tu penses que c’est difficile de faire changer les choses ? Est-ce qu’il vaut mieux changer les choses lentement ou rapidement ? Est-ce que les enfants devraient avoir le droit de changer leur école ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Adaptation pour adosSelon le philosophe des sciences Thomas Khun, la science progresse par révolutions ! Il a décrit ce processus dans un livre célèbre, La structure des révolutions scientifiques. La majorité du temps, les scientifiques font ce que Khun appelle de la « science normale » : ils.elles tâchent de mieux comprendre le monde en s’appuyant sur ce qu’il nomme un « paradigme », c’est-à-dire un ensemble de théories et de méthodes qui définit ce qu’il faut chercher et comment il faut le chercher. Par exemple, à l’époque où les physicien.ne.s croyaient que le Soleil et les planètes tournaient autour de la Terre ⁠— le paradigme géocentriste ⁠—, ils.elles cherchaient principalement à calculer le tracé exact de ces orbites en partant du principe que la Terre était centrale et immobile. Mais selon Khun, des anomalies surgissent inévitablement : les observations des planètes ne correspondaient pas aux prédictions des scientifiques travaillant dans le paradigme géocentriste. Ces anomalies s’accumulent jusqu’à ce qu’il soit impossible de les ignorer. Le paradigme entre alors en crise : certain.e.s scientifiques doutent de sa validité et commencent à imaginer un autre paradigme. C’est ce qu'a fait Nicolas Copernic en imaginant l’héliocentrisme,  un nouveau paradigme plaçant le Soleil au centre de notre système. La communauté scientifique finit par adopter le nouveau paradigme, en partie parce que celui-ci est capable de mieux expliquer les données récoltées, mais aussi à cause de facteurs psychologiques et sociaux : ce sont par exemple souvent les jeunes scientifiques, moins attaché.e.s à l’ancien paradigme, qui font basculer les choses. Après cette révolution, le cycle reprend : les scientifiques recommencent à faire de la science normale… jusqu’au prochain changement de paradigme ! Et toi, est-ce tu penses qu’une crise est nécessaire pour remettre en cause nos croyances ? Penses-tu que la connaissance ait besoin de révolutions pour progresser ? Est-ce important de rappeler que les scientifiques sont des êtres humains parfois influencé.e.s par d’autres choses que la pure logique ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

 Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !