Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

La formation en pratiques philosophiques

Le département de philosophie de l'Université de Montréal, en collaboration avec l’Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse, présente...

Quoi ?

Notre formation en pratique de la philosophie pour enfants et adolescent.e.s (PPEA) et animation philosophique pour jeunes a pour objectif d’initier les étudiant.e.s à la pratique et à l’animation d’ateliers philosophiques, selon les principes et les fondements de la PPEA, tout en contribuant à la re-conception de la jeunesse comme un espace de citoyenneté émergente riche en sens et en réflexions nuancées.

La formation propose une immersion dans un environnement de réflexion et de création. Elle prend la forme de deux cours intensifs, suivis d’un stage de pratique. Chaque cours est donné lors de fins de semaine pleines à craquer de pensée collaborative et d’idées engageantes. Ce format intensif permet aux étudiant.e.s de construire une communauté pour explorer en profondeur les concepts et les questions qui leur tiennent à coeur, tout en cultivant une pensée multidimensionnelle pour ensemble porter un regard critique, créatif et attentif sur les différentes dimensions de la formation.

À l’automne, le cours PHI 2450 — Principes et méthodes en philosophie pour enfants propose une introduction à la pratique de la PPEA des points de vue théoriques et pratiques, non seulement en analysant ses fondements — l’historique, les principes et les méthodes — mais aussi en donnant aux étudiant.e.s l’occasion de vivre cette pratique en communauté de recherche philosophique (CRP). Le groupe chemine à travers les thèmes essentiels de la PPEA et explore l’élan autant philosophique que pédagogique de ce mouvement éclectique, guidé par un enseignement conjuguant théorie, exercices, dialogues collaboratifs et projets créatifs, en s'inspirant notamment de l'approche de la philocréation

À l’hiver, le cours PHI 3450 — Animation philosophique pour jeunes prend la forme d’ateliers d’observations et de pratiques encadrées, durant lesquelles les étudiant.e.s planifient et animent des ateliers philosophiques tirés du curriculum traditionnel de la PPEA, notamment la CRP, et des pratiques dialogiques émergentes, dont la philocréation, en s’inspirant des questionnements authentiques des jeunes. Grâce à des appuis théoriques rigoureux, ils.elles se familiarisent avec la posture propre à l’animation de dialogues collaboratifs afin de promouvoir l’utilisation délibérée des outils de la pensée et des intentions de recherche ainsi que le développement des dispositions réflexives.

À l’été, les étudiant.e.s qui souhaitent perfectionner leurs compétences d’animateur.trice.s et bénéficier de l’encadrement et des retours de praticien.ne.s d’expérience peuvent participer à un stage auprès de l’un de nos partenaires communautaires, dont les camps de jour de philocréation de Brila. De plus, en complétant cette troisième étape de la formation, les étudiant.e.s pourront par la suite participer aux initiatives communautaires de l’IPCJ en proposant leur candidature pour rejoindre son équipe, ou encore, en envisageant d’y réaliser un projet de recherche de cycle supérieur.

Qui ?

Cette formation s’adresse à toutes les personnes qui aiment penser ensemble, qui apprécient les projets créatifs et qui valorisent un curriculum émergent. Elle pourrait autant intéresser les étudiant.e.s en philosophie et en éducation, qu’en psychologie, ou encore en travail social, arts de la scène et sciences sociales, et est particulièrement pertinente pour les personnes impliquées dans l’activisme, le développement communautaire et l’émancipation des jeunes.

Témoignages des étudiant.e.s

« J’ai l’impression que généralement dans ma vie je n’utilise qu’une toute petite partie de mon cerveau... et à la fin de la première soirée du cours tout mon cerveau était éclairé ! Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas ressenti ça, c’est presque physique la joie de penser ! Je suis tellement reconnaissante d’avoir vécu cette expérience. »

— Ellen, coordonnatrice des bénévoles pour un organisme communautaire

« C’est une expérience de philosophie alternative. Pour ceux d’entre nous qui ont une formation en philosophie, tout au long de notre formation, on est littéralement formaté à penser ou à travailler d’une certaine façon. Ce cours ouvre et accueille des perspectives nouvelles et permet une réelle pratique de la philosophie. » 

— Vincent, diplômé de maîtrise en philosophie et étudiant au D.E.S.S. en éducation

« On a très vite su reconnaître les visages des autres, puis leur nom, leur manière d’être… et de penser ! C’est quelque chose que je vois très peu dans la mobilisation étudiante, qui est beaucoup dans la confrontation et dans le débat. On a pu dialoguer sur des questions qui sont très lourdes et importantes, et pourtant je suis toujours ressortie du cours très heureuse, et ce, même si mes réflexions avaient été complètement déstabilisées. Évidemment il y a de la matière à apprendre, mais je me suis aussi rendu compte de tout ce que je pouvais apprendre des autres, en entrant en relation avec les autres. Depuis, j’essaie d'intégrer ce mode de dialogue de plus en plus dans les rencontres de militantisme auxquelles je participe et je note une si grande différence ! »

— Dalie, activiste et étudiante en science politique et philosophie

« Je suis tellement reconnaissante de la dynamique d’inclusion, de la nature authentique des différents partages, de l’ouverture aux différences, qui sont parfois visibles, parfois invisibles. Mais aussi, je suis aussi tellement reconnaissante de la pédagogie diversifiée. J’enseigne et on en parle de pédagogie et d’enseigner autrement... mais comment on fait ça ? Voilà, c’est comme ça qu’on fait ça. Après la première fin de semaine du cours, je n’ai jamais été aussi excitée de retourner à l’école depuis la maternelle ! »

— Andréanne, enseignante au secondaire

« Le cours a vraiment changé ma relation avec les élèves. J’ai essayé plein de trucs que j’ai appris pendant le cours pour faire de la philo avec eux, bien sûr, mais aussi dans d’autres matières, comme en histoire. On a eu des discussions enflammées et les jeunes se sentaient vraiment engagés. Il y a même une petite fille qui m’a dit : "C’est drôle, tous les adultes nous sous-estiment finalement…" » 

— Olivier, étudiant en philosophie et suppléant au primaire
 

« Je suis tellement contente d’avoir découvert autant de belles personnes authentiques, sincères, capables d’ouverture… J’étais venue dans ce cours avec l’intention de m’inspirer… et mes attentes sont tellement dépassées ! J’aimerais remercier les enseignantes pour leur travail fantastique, mais aussi surtout, pour leur activisme et militantisme pour les jeunes. Je pense à mes frères et sœurs de coeur placés en Centre jeunesse à la DPJ et je me dis qu’il faut tellement faire un projet pour eux. J’ai trouvé ici une méthode et des alliés pour le réaliser. »

— Jessica, étudiante en psychoéducation 



Pourquoi ?

Cette pratique dialogique a pour but de développer — au-delà de la pensée critique, créative et attentive — des dispositions-clés telles que la curiosité, la collaboration et l’auto-correction. Bien que ce modèle vise à permettre aux enfants et aux adolescent.e.s de se faire entendre en luttant contre les positions âgistes et en remodelant les relations enfants-adultes, il peut être utilisé à tous les âges et dans de nombreux contextes allant des centres de la petite enfance aux maisons de retraite, en passant par les hôpitaux, les prisons, les centres des sciences et les galeries d’art. Ce modèle contribue donc à reconcevoir le rôle de la philosophie en dehors des murs de l’université et à lui restituer son importance dans la vie de la cité.

Comment ?

Les approches étudiées incluent à la fois le modèle classique de la Communauté de recherche philosophique (CRP) et la méthode de la philocréation, qui intègre l’expérimentation créative à chaque étape du processus dialogique, du stimulus provoquant la réflexion aux magazines philosophiques — ou philozines — qui jouent le rôle d’artéfacts de l’évolution de la pensée. Ces approches sont fidèles à l’idée que la pensée, loin d’être limitée à sa dimension critique, est multidimensionnelle, et que ludique peut rimer avec philosophique ! Les étudiant.e.s explorent donc — en y prenant part — un ensemble de dialogues différents, allant des expériences de pensée aux cercles d’histoire.


Le cours PHI 2450 — Principes et méthodes en philosophie pour enfants :

  • est ouvert à tou.te.s les étudiant.e.s de l’Université de Montréal comme cours au choix, à option ou hors programme ; 
  • est disponible via l'entente interuniversitaire de la CRÉPUQ ou pour les étudiant.e.s libres ;
  • compte pour 3 crédits de premier cycle ;
  • n’exige aucun préalable ;
  • se donne sur deux fins de semaine à l'automne 2020 : rencontre d'introduction l’après-midi du 10 septembre, première fin de semaine les 6-7-8 novembre, deuxième fin de semaine les 20-21-22 novembre.

Pour plus d'information, consultez la plus récente version du plan de cours détaillé.


Le cours PHI 3450 — Animation philosophique pour jeunes :

  • est ouvert à tou.te.s les étudiant.e.s de l’Université de Montréal comme cours au choix, à option ou hors programme ; 
  • est disponible via l'entente interuniversitaire de la CRÉPUQ ou pour les étudiant.e.s libres ;
  • est un cours à double signe pouvant compter pour 3 crédits de premier cycle ou comme séminaire de cycle supérieur ;
  • exige le cours PHI 2450 comme préalable ou une expérience équivalente validée par la professeure ;
  • se donne sur deux fins de semaine à l'hiver 2021 : rencontre d'introduction l’après-midi du 14 janvier, première fin de semaine les 12-13-14 mars, deuxième fin de semaine les 26-27-28 mars.

Pour plus d'information, consultez la plus récente version du plan de cours détaillé.


Le stage

  • est proposé à tou.te.s les étudiant.e.s ayant réussi avec distinction les cours PHI 2450 et PHI 3450 ; 
  • est reconnu par le programme de reconnaissance de l’engagement étudiant qui peut prendre trois formes : 

    • Attestation officielle
    • Attribution de crédits (maximum 3 crédits)
    • Prix de reconnaissance de l’engagement étudiant.

Pour plus d’information, veuillez envoyer un courriel à ipcj@philo.umontreal.ca
 

Avis Covid-19 : À l’Université de Montréal, la grande majorité des cours du trimestre d’automne 2020 seront offerts à distance, mais certaines activités d’enseignement se dérouleront en présentiel. Ce pourrait être le cas de notre cours PHI 2450 dont le format particulier nécessite la présence et la participation active des étudiant.e.s. Le cas échéant, nous prendrons les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de notre communauté et respecter les directives de la santé publique. Ainsi, la partie théorique du cours serait offerte en ligne et le groupe serait divisé en équipes pour les ateliers de pratique, afin de respecter la distanciation sociale. Le format du cours sera confirmé aux étudiant.e.s inscrit.e.s en temps et lieu.