Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Un changement... pour le mieux ?

 

Objectif : Nourrir tes réflexions philosophiques sur le changement avec l’aide de ta famille durant le repas du midi !

Durée : 30 à 75 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier et stylo
  • Crayons de couleur et crayons feutres
  • Ta famille

Instructions

Il est le temps de manger ! Rassemble ta famille autour de la table pour un appétissant dialogue sur le changement. Explorez les questions suivantes, en vous appuyant sur les pistes de pensée au besoin. Ensemble, pensez à des raisons pour expliquer vos points de vue et essayez de construire une réponse en ralliant vos idées. Mais ne vous inquiétez pas si l'envie de continuer à parler ne s'apaise pas... les pique-niques philosophiques sont bel et bien des quêtes sans faim !

...

  • Question 1 : Est-ce que tout change ?

    • Pistes de pensée : L'écrivain français Jean-Baptiste Alphonse Karr a écrit : « Plus ça change et plus c’est la même chose ». Mais comment est-ce possible ? Le changement et la similitude ne sont-ils pas contradictoires ? Avec ta famille, essayez de savoir si vous pensez que tout change. Le changement étant un concept très vaste, il peut être utile de travailler par catégories : les êtres vivants, les objets, les idées, etc. Qu'est-ce qui entraîne un changement dans chacune de ces catégories ? Ou bien, qu'est-ce qui fait que les choses restent comme elles sont ? Demandez-vous ensemble si vous pensez que le changement est important. Y a-t-il plusieurs types de changement ou différentes raisons de changer ? Lorsque nous parlons de changer de chaussettes, est-ce la même chose que de changer d'avis ? Jette un coup d'œil à la définition que tu as élaborée dans ta mission de l'Étirement des idées, et compare la à ce dont vous discutez avec ta famille. La signification du concept change-t-elle (bah !) selon le contexte ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

  • Question 2 : Le changement est-il difficile ?

    • Pistes de pensée : En tant qu'humains, nous semblons être constamment confrontés à des changements — même lorsque ce n'est pas ce que nous voulons ! Qu'il s'agisse du simple fait de se changer en enlevant son pyjama un jour où il fait froid, ou de changer d'école, l'expérience du changement peut être difficile. Mais pourquoi ? Pour vous inspirer, vous pouvez lire la bande dessinée plus bas. Ensemble, réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous pensez que les gens peuvent résister au changement ou le craindre. Peut-être sont-ils mal à l'aise ou peu sûrs d'eux ? En quoi pourraient-ils réagir négativement au changement ? Ensuite, envisagez le point de vue opposé : le changement peut-il être facile, voire apaisant ? Partagez quelques exemples de changements faciles et difficiles que vous avez vécus, et essayez de déterminer quelques critères pour comprendre ces différentes expériences. Quels changements sont nécessaires pour bien vivre sa vie... pourrait-il y avoir des changements que personne ne devrait jamais avoir à vivre ? Comment les humains pourraient-ils mieux faire face au changement ?

  • Question 3 : Est-ce que n'importe qui peut changer le monde ?

    • Pistes de pensée : As-tu déjà entendu dire que quelqu’un était un.e « acteur.trice de changement » ? C'est un terme qu’on utilise pour décrire les personnes qui veulent rendre le monde meilleur en apportant des changements positifs. Mais est-ce vraiment possible ? Une seule personne peut-elle faire la différence ? En famille, échangez vos idées sur ce que cela pourrait bien signifier d'être un.e acteur.trice de changement. Pourriez-vous en être un.e ? Chacun.e doit-il.elle faire sa part pour améliorer le monde ? Hmm... peut-être que cela dépend de la façon dont chaque personne définit l'amélioration ! Peut-être que si tout le monde essayait de changer les choses, cela causerait plus de désordre que de progrès. Peut-il y avoir des mauvais côtés au fait de vouloir changer le monde ? Réfléchissez ensemble à certaines des bonnes et des mauvaises conséquences. Enfin, essayez de terminer la phrase : si le changement n'existait pas, alors _________.

    ...

Bonus : Dans sa forme la plus simple, le changement signifie le fait de ne pas rester le même. Mais nous utilisons aussi un autre mot pour cela : l'incohérence, soit le fait d'être changeant, variable, voire imprévisible ! L'incohérence est un thème central — et bien hilarant — du grand classique de Lewis Carroll, Les aventures d’Alice au pays des merveilles : Alice est confrontée à tellement de changements qu’elle en vient à penser que les incohérences n’ont aucun sens, ce qui l'amène à dire : « Si j'avais un monde à moi, tout serait absurde. Rien ne serait ce qu'il est, parce que tout serait ce qu'il n'est pas. Et, au contraire, ce qui est, ne serait pas ce qu'il est. Et ce qui ne serait pas, serait. Tu vois ? » Déroutant, n’est-ce pas ? Amuse-toi un peu avec l’idée du n’importe quoi en étant le.la plus incohérent.e possible pendant une heure entière ! Certain.e.s membres de ta famille veulent-ils.elles faire les fou.folle.s avec toi ? Tu peux par exemple dire quelque chose tout en faisant exactement le contraire (t’exclamer « Je déteste les brocolis ! » tout en en mangeant avec joie). Tu peux défendre des opinions contradictoires (« Je crois en la liberté d'expression... et je refuse d'entendre ce que tu as à dire à ce sujet ! ») Tu peux dire « oui » chaque fois que tu veux dire « non » (sauf des fois quand tu dis « oui » pour signifier « oui »... attends, quoi ?). Après avoir bien profité de toutes ces volte-face, réfléchis à ton expérience : est-ce que c’était difficile de savoir ce que tu voulais vraiment dire quand tu étais incohérent.e... ou ce que l'autre personne voulait dire ? Est-il généralement préférable d'être cohérent.e ? Peux-tu changer sans être incohérent.e ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Cette bande dessinée est reproduite avec permission des chroniques philo de notre partenaire communautaire, le magazine Les Explorateurs. Elle a été produite en collaboration avec l’équipe de l’Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse.

Trucs pour tout-petitsMême si le changement est partout, nous pouvons avoir du mal à le reconnaître... et à y faire face ! Teste ta capacité à voir et à gérer le changement avec ce défi un peu bête : lève-toi et croise les bras, un peu comme si tu t’ennuyais ou que tu attendais quelque chose, mais dans ce cas, croiser les bras signifie simplement les replier sur ta poitrine. Reste comme ça pendant quelques instants puis, sans réfléchir, replie les bras dans l'autre sens. C'est simple, n'est-ce pas ? Enfin... Est-ce que c’était facile d'inverser la position de tes bras ou est-ce que tu as dû prendre un moment pour réfléchir à ce changement ? Qu'as-tu ressenti en croisant tes bras différemment ? Est-ce difficile de faire des changements, aussi petits soient-ils ? Pourquoi ou pourquoi pas ? 
Adaptation pour ados : Alors que vous préparez le repas ou que vous digérez votre festin de mets délicats et d’idées savoureuses, écoutez l’émission de la baladodiffusion Les jeunes sages portant sur le langage. En vous inspirant des réflexions des jeunes philosophes, tentez de répondre à la question : change-t-on d’identité quand on parle une autre langue ? Autrement dit, sommes-nous la même personne quand nous parlons une autre langue ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Quelle pourrait être la relation entre le langage et le changement ? Serait-il plus facile de vivre dans un monde avec une seule langue ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !