Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Abandonner… impossible !

 

Objectif Envisager un tout autre univers afin de révéler les dimensions cachées du concept de l’abandon !

Durée : 30 à 90 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier et stylos
  • Crayons de couleurs et feutres

Instructions :

Expérience de pensée : Imagine un monde où... il est absolument impossible d'abandonner ! Admettre la défaite n'est tout simplement pas une option. À quoi ressemblerait ce monde ? Serait-il fantastique ou horrible ? En quoi ce monde serait-il différent du nôtre ? En quoi la vie changerait-elle ? Voudrais-tu vivre dans ce monde alternatif ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

...

  1. Pense aux effets. En prenant le temps de réfléchir, tu commenceras peut-être à te demander ce qui compte exactement comme un abandon. Est-ce que c’est le fait d’arrêter complètement un projet ? De perdre l'espoir de réaliser un rêve ? De se résigner à l'échec ? De céder à la pression ou au découragement lorsque les choses deviennent difficiles ? Pour te faire une idée de ce concept, pense à ce qui te donne envie d'abandonner. Comment te sens-tu dans un tel moment ? Qu'est-ce qui te pousse à vouloir arrêter d'essayer ? Qu'est-ce qui te fait perdre courage ? Imagine maintenant que ces sentiments — et ce qui les produit — disparaissent ! Le résultat serait-il un monde de totale résilience ? Essaie d'imaginer une espèce humaine qui ferait preuve de persévérance, de détermination et de résolution constantes face à tous les obstacles ! À quoi pourrait bien ressembler ces humains ? Est-ce qu’ils.elles passent à côté de quelque chose en ne faisant jamais l’expérience de la défaite ? Fais une liste de trois points positifs et trois points négatifs d'un monde où il est impossible d’abandonner quoi que ce soit, et ajoute des raisons pour expliquer tes impressions.

    • Variation : Réfléchis à la façon dont ce monde pourrait affecter la vie dans différents contextes, tels que : les relations, l'école, l'emploi, le gouvernement, l'art, la religion, l'environnement, etc.

  2. Crée un personnage. Pour aller plus loin dans ta réflexion, réfléchis à la façon dont ce monde alternatif pourrait affecter différentes personnes dans la société. Quels types d'emplois, de situations ou de projets seraient les plus touchés par l'incapacité d'abandonner, et pourquoi ? Imagine ensuite une chose qui ne devrait jamais arriver pour de vrai, mais qui pourrait arriver dans un monde où la persévérance est toujours de mise. Imagine un personnage qui persévérerait sans jamais abandonner jusqu’à ce que cette chose terrible se produise ! Qu'est-ce qui le.la motive ? Qu'est-ce qu'il.elle veut accomplir ? Quelles en sont les conséquences ? Imagine maintenant l’inverse : une chose qui n'est jamais encore arrivée mais qui devrait et pourrait arriver dans ce monde alternatif. Quel personnage aiderait à faire en sorte que cette bonne chose se produise grâce à sa super résilience ? Et quelles sont ses motivations et ses objectifs ? Décris ces expériences uniques... et n'abandonne pas avant d'avoir donné le plus de détails possible !

  3. Représente ce monde. En te basant sur tes réflexions, imagine comment tu pourrais représenter tes impressions de ce monde alternatif — à travers un dessin, un collage, un diagramme, un poème ou une danse. Ton style peut être réaliste, abstrait, comique, dramatique, etc. Comment ce monde pourrait-il nous aider à mieux comprendre — et même à améliorer — le nôtre ?

...

Bonus : As-tu déjà essayé de... te soudoyer toi-même ? Par exemple, est-ce que tu t’es déjà promis un cadeau ou une récompense si tu accomplissais quelque chose ? C’est un peu comme si tu te donnais un incitatif — quelque chose qui te pousse à agir en stimulant ton intérêt et ta volonté. Le mot « incitatif » vient des mots latins incentivus et incinere, qui signifient « mettre en musique », « enchanter » et « inciter à l'action » ! À travers l'histoire, les humains ont souvent utilisé l'argent et le pouvoir comme des incitatifs, et ont parfois agi de manière étrange et peu fiable en conséquence ! Mais les incitatifs peuvent aussi inclure l'envie de créer, de ressentir la satisfaction d'un travail bien fait, de faire ce qui est juste, de gagner le respect des autres et de se surpasser ! Qu'est-ce qui te motive ? Fais une liste de trois choses qui pourraient t’inciter à ne pas abandonner. Demande-toi ensuite si les incitatifs peuvent nous rendre plus résilient.e.s... et si nous devrions en avoir besoin pour agir. Une action est-elle meilleure ou pire si elle est motivée par un incitatif ? Un incitatif peut-il être bon pour une personne et mauvais pour une autre ? Un incitatif peut-il être dangereux ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Trucs pour tout-petits : Fais semblant d'être une personne de ce monde imaginaire qui vient visiter la Terre pour nous apprendre une chose ou deux sur le fait de ne pas abandonner ! Ton premier client est un castor qui se sent vraiment découragé à l'idée de construire son premier barrage. « C'est tellement de travail », te dit-il avec un grand soupir. Quels conseils pourrais-tu lui donner pour l'aider à tenir bon et à continuer ? Lui conseillerais-tu de décomposer le travail en petites tâches ? De réunir une équipe d'ami.e.s pour l'aider ? De s'imaginer sa maison quand tout sera terminé ? Teste maintenant tes bons conseils en faisant quelque chose que tu trouves normalement difficile ! Tes conseils t'ont-ils aidé à ne pas abandonner ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Adaptation pour ados : As-tu parfois l'impression que la chance est contre toi ? Comme si tu n’avais aucune chance de réussir, quels que soient les efforts que tu pourrais fournir ? Comme s'il était impossible d'atteindre ton objectif ? Et pire encore... te sens-tu alors coupable de ces sentiments ? Parfois, on nous fait comprendre qu'être bon.ne signifie ne jamais abandonner, comme si c'était une vertu de tenir bon et un vice de jeter l'éponge. Mais peut-être y a-t-il un juste milieu ? Le philosophe grec Aristote soutenait qu'une vertu est en fait le juste milieu entre deux vices — dans ce cas, il pourrait s'agir de trouver un équilibre entre persévérer en vain et ne même pas essayer. Devrions-nous abandonner dans certaines situations ? Joue avec cette idée en créant ta propre liste d’abandon. Note toutes les conditions dans lesquelles l'abandon pourrait être la bonne chose à faire et pourquoi. Est-ce lorsqu'une situation t’impose des attentes déraisonnables, va à l'encontre de tes valeurs ou met en danger ta santé mentale ? Essaie alors de devenir un.e lâcheur.se vertueux.se pour voir si tu peux transformer ce sentiment de culpabilité en soulagement !

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !