Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Le trésor résilient (Partie 1)

 

Objectif : Planifier la création de ton trésor résilient !

Durée : 60 à 90 minutes

Matériel

  • Une feuille de papier ou un carton

  • Crayons, gomme à effacer

  • Un objet rejeté

Instructions

Le kintsugi est un art ancestral japonais par lequel on répare un objet en recollant les morceaux cassés avec de la poudre d’or. L’objet qui aurait pu être jeté aux ordures porte ainsi fièrement ses blessures, et devient même d’autant plus précieux… Le kintsugi, qu’on appelle aussi parfois l’art de la résilience, s'inscrit dans la pensée japonaise du Wabi-Sabi qui reconnaît la beauté des choses imparfaites qui portent la marque du temps...

...

  1. Prépare la feuille. En t’inspirant de l’art du kintsugi, ta mission sera celle de créer un trésor résilient à l’aide d’un objet rejeté que l’on considère peut-être à tort comme un déchet sans valeur. Pour t'aider à avoir plein d'idées et à les organiser, prépare ta feuille en traçant une ligne horizontale pour la séparer en deux rectangles égaux. Dans le rectangle du haut, écris « idées » et dans celui du bas, écris « brouillon ».

  2. Réfléchis à tes premières idées. Pour appuyer ta conception, suis la démarche suivante — tout en laissant libre cours à ton imagination — et note toutes tes idées dans la partie « idées » de ta feuille.

    • Pars d’abord à la recherche d’un objet rejeté qui deviendra ton trésor résilient. Tu peux peut-être retrouver un jouet abandonné, fouiller dans un bac de récupération ou demander à tes parents si un objet brisé se cache au fond d’une armoire…
    • Une fois que tu as trouvé ton objet, observe-le attentivement. Porte-t-il des marques de son histoire… une partie déchirée, une surface bossée, un coin enfoncé ? Que racontent ces cicatrices ? Une peluche qui a reçu trop de câlins ? Une boîte de carton qui a protégé des provisions ? Une radio qui a vaillamment informé une famille ?
    • Finalement, demande-toi comment tu pourrais transformer l’objet rejeté en trésor résilient, en t’inspirant de son histoire et de la définition du concept de la résilience que tu as donnée pour l'activité de l'Étirement des idées. Tu pourrais peut-être célébrer la résistance de cet objet en raccommodant ses déchirures avec des fils colorés ou en mettant en valeur ses cassures avec un peu de peinture. Tu pourrais peut-être lui offrir une nouvelle fonction pour montrer son adaptabilité, ou encore, le transformer en oeuvre d’art partageant un message d’espoir !
  3. Dessine tes idées. Maintenant que tu as tout un tas d'idées géniales, le moment est venu de voir à quoi elles ressemblent ! Dans la partie « brouillon » de ta feuille, fais un croquis de ton trésor résilient. Tu pourras ainsi tester tes idées et les changer au besoin avant de tout assembler. Tu verras que tu auras beaucoup de nouvelles idées en commençant à créer !

C'est tout pour le moment ! N'oublie pas que cette activité n'est que la première partie de ton projet créatif ! Tu peux commencer la deuxième partie – la Construction créative – directement après celle-ci ou après avoir fait le Pique-nique philosophique, mais nous te conseillons de prendre au moins une pause. Tu l'as bien mérité !

...

Bonus : Dans la bande dessinée suivante, toute la classe s’active pour faire le grand ménage du printemps ! Pour bien nettoyer leur environnement, les élèves doivent distinguer ce qui est précieux de ce qui est un déchet. Mais comment faire la différence ? Est-elle si évidente ? Les restes de repas sont-ils des déchets dont il faudrait se débarrasser ou pourraient-ils être un précieux trésor pour les petits vers qui s’en nourrissent et produisent du compost ? Qu’est-ce qui donne de la valeur à une chose… ou une personne ? Si c’est tout pourri, est-ce nécessairement un débris ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Cette bande dessinée est reproduite avec permission des chroniques philo de notre partenaire communautaire, le magazine Les Explorateurs. Elle a été produite en collaboration avec l’équipe de l’Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse.

 

Trucs pour tout-petits : Assieds-toi en face de ton bac de récupération. Imagine que les objets qui s’y retrouvent refusent d’être rejetés et de se retrouver à la rue. Ils ne se laissent pas abattre par leur mauvaise situation ! Et si, au lieu d’abandonner ces objets à leur sort de déchet, tu prenais plutôt le temps de les découvrir à nouveau ! Que peuvent-ils encore être, malgré tout ? Prends un objet au hasard dans ta main et imagine comment celui-ci pourrait devenir un trésor résilient. Une boîte de carton pourrait-elle devenir un coffre à souvenir ? ...une bouteille pourrait-elle se transformer en pot de fleur ? ...une boîte de conserve pourrait-elle se métamorphoser en porte-crayons ? ...un morceau de styromousse pourrait-il devenir une oeuvre d’art ?
Adaptation pour ados : Le philosophe Walter Benjamin déniche le secret d’une époque dans ses déchets. Tout ce que la société « a rejeté, tout ce qu’elle a perdu, tout ce qu’elle a dédaigné, tout ce qu’elle a brisé, il le catalogue ». Il ramasse ces rebuts comme des trésors de résistance qui sont à la fois les archives de la débauche du capitalisme et la possibilité d’une transition vers une autre société. Ceux-ci ne sont pas nécessairement des objets, ils peuvent aussi être des figures humaines. Le flâneur par exemple est rejeté par la société parce qu’il préfère se balader et profiter du soleil plutôt que de travailler. Son existence remet en question la nécessité de la productivité en montrant une autre forme d’existence possible. Selon Benjamin, ce que les normes établies rejettent, ou trouvent sans valeur, se révèle précisément comme ce dont nous avons besoin. Qu'est-ce que ton objet pourrait révéler sur notre société ? Est-il le résultat du suremballage ou de l’obsolescence programmée ? Pourrait-il remettre en question la nécessité de produire des déchets ou d’acheter de nouveaux objets ? Pense à la raison pour laquelle ton objet est considéré comme un déchet et à la possibilité de le considérer autrement...

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !