Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

La résistance des papilles

 

Objectif : Faire éclater tes idées sur la résistance en mettant tes papilles au défi !

Durée : 30 à 75 minutes

Matériel :

  • Sucre
  • Sel
  • Quelque chose d'épicée (piment, poivre, épice plus forte, etc.)
  • Quelque chose d'acide (jus de citron, vinaigre, etc.)

Instructions

  1. Prépare la révolution. Pour révolutionner votre repas ce soir, propose aux membres de ta famille de manger votre repas… en testant la résistance de vos papilles ! Puisque certaines personnes peuvent tolérer une dose élevée de piment mais ne supportent pas le sel, ou que d’autres raffolent du sucre mais font la grimace la plus drôle du monde dès qu’elles goûtent l’acide d’un citron, il faut tester cette résistance de plusieurs manières ! Pour cela, mettez de côté quatre bouchées de votre plat, puis recouvrez la première bouchée du plus de sucre que chaque personne osera mettre. Faites la même chose sur les autres bouchées avec le sel, le piment et l’acide. Même si le but de l’activité est de tester votre résistance, faites attention à ne pas faire des bouchées trop fortes, surtout pour le piment ! Pour une sauce piquante standard, une ou deux gouttes sont sûrement suffisantes ! Si vous préférez, vous pouvez utiliser des craquelins ou des bouts de pain à la place. Si les membres de ta famille ne veulent pas se prêter au jeu, il n’y a aucun problème : pour cette activité, tu peux simplement faire la dégustation par toi-même.

  2. Mène la révolution. Dégustez les quatre bouchées en prenant le temps d’observer les sensations que cela produit. Si la saveur d’une bouchée est trop extrême, vous n’êtes évidemment pas obligé.e.s de la terminer ! La philosophie peut être savoureuse sans devenir dangereuse !

  3. Réfléchis à la révolution. Avant toute chose, prenez le temps d’apaiser votre langue, par exemple avec un grand verre d’eau ou en collant le dos d’une cuillère en métal sur vos papilles. Puis discutez ensemble de ces quelques questions : est-il important de pouvoir résister à l’inconfort ou à la douleur ? Est-il difficile d’avouer qu’on a atteint notre limite ? La résistance peut-elle être dangereuse ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

    ...

Bonus : Si vous attendez toujours la pièce de résistance de ce repas révolutionnaire, le chef vous propose le menu de questions suivant : est-ce des fois une bonne chose de vouloir impressionner les autres ? Qui décide de ce qui est impressionnant ? Peut-on s'impressionner soi-même ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Trucs pour tout-petits : Plutôt que de rendre chaque bouchée aussi extrême que possible, tu peux plus ou moins saler quatre bouchées, si tu préfères. Commence par goûter la bouchée la moins salée, puis va progressivement jusqu’à la plus salée. Tu peux t’arrêter quand tu veux ! Réfléchis ensuite à ces questions : est-ce qu’il y a des choses difficiles qu’il faut faire quand même ? Est-ce une bonne idée de tester ses limites de temps en temps ? Est-ce qu’on peut devenir plus résistant ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Adaptation pour ados : La résistance n’est pas seulement individuelle, elle peut être politique. Tu en connais peut-être des exemples dans l’histoire comme la marche du sel de Gandhi, le refus de céder sa place de Rosa Parks, ou la Rébellion des Patriotes. Demande toi : est-ce parfois important de résister à l’autorité ? Faut-il parfois cesser de résister et se soumettre ? La résistance peut-elle être non-violente ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !