Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

L’ode à l’ennuyant

 

Objectif : Échanger tes réflexions créatives sur l'ennuyant avec d'autres Philoquêteur.e.s grâce à un texte vibrant d’émotion !

Durée : 15 à 45 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier et stylo

  • Crayons de couleur et crayons feutres

  • Un appareil pour jouer de la musique

  • Optionnel : un appareil pour t’enregistrer

Instructions

On a tendance à ne pas aimer ce qui est ennuyant. C’est plate, ça ne nous intéresse pas, on préférerait faire autre chose. Mais l’ennuyant n’a-t-il pas une une beauté cachée ? Une valeur secrète ? Dans cette activité, tu dois vanter toutes les qualités de l’ennuyant en écrivant une ode à sa gloire, c’est-à-dire un poème à lire avec de la musique !

...

  1. Remue tes méninges. Avant de composer ton ode, réfléchis à l’ennuyant : en quoi est-ce important pour toi ? Pour le monde ? Quel rôle positif ce concept joue-t-il dans nos vies ? Tu peux t’aider des idées que tu as eues pendant l'Étirement des idées ou le Pique-nique philosophique. Trouve ensuite une musique pour accompagner la lecture de ton ode. Ça peut être une symphonie de musique classique qui donnera un air solennel à ton ode, ou un rythme de hip-hop sur lequel tu pourras lire ton ode comme un rap !

  2. Écris ton ode. Sur une feuille, écris un texte pour célébrer l’ennuyant. N’hésite pas à faire rimer tes phrases si tu y arrives, à répéter certains mots pour les accentuer, ou à utiliser des métaphores pour rendre ton texte plus poétique.

  3. Lis ton ode. Mets la musique que tu as choisie en fond sonore et lis ton texte avec toute l’émotion que tu peux exprimer. Essaie d’accentuer certains mots importants et d’accélérer ou de ralentir certains passages pour créer différents effets. Si tu veux, tu peux même t’enregistrer sur un téléphone ou un ordinateur !

  4. Partage ton ode. Prends une photo du texte de ton ode et envoie-la avec ton prénom et ton âge à ipcj@philo.umontreal.ca pour que nous puissions partager ta position avec les autres ! Si tu veux, tu peux aussi nous envoyer l’enregistrement de ta lecture de l’ode.

...

Bonus : Si tu as envie de réfléchir à l’envers de cette position, tu peux maintenant écrire une ode à l’intéressant ! Tu peux alors imaginer que ces deux odes sont lues en même temps, comme dans un concours lyrique tel qu’en organisaient les Grecs… ou comme une bataille de rap ! Réfléchis à ce que penserait le public à l’issue de cet événement : l’intéressant est-il forcément préférable à l’ennuyant ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Pourrait-on éliminer l’un de ces deux concepts ? Que se passerait-il si on le faisait ?

Trucs pour tout-petits : Si tu préfères, tu peux dessiner une situation où l’ennuyant est une bonne chose à la place. Il faut bien que ton dessin montre en quoi l’ennuyant joue un rôle positif dans la situation. Tu peux même choisir une musique pour accompagner ton dessin !
Adaptation pour adosDans la tradition littéraire, l’ode est censée être une expression vibrante de ses sentiments envers quelque chose ou quelqu’un. Elle est donc fortement influencée par la personne qui l’écrit. Pour donner à ton ode de l’ennuyant plus de consistance, tu peux donc inventer un personnage qui a vécu des expériences d’ennui marquantes, et intégrer ces expériences — et les sentiments qu’elles ont provoqués — dans ton ode. Pour finir, réfléchis à ces quelques questions : est-il possible de ne pas être influencé.e par ses propres expériences ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Nos réflexions et nos sentiments sont-ils deux choses séparées ? Peut-être qu'il n'est pas possible d'être objectif... mais si oui, est-ce souhaitable ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !