Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Les projets des objets

 

Objectif : Jouer avec le concept du projet en imaginant les projets les plus fous des objets de ton quotidien !

Durée : 15 à 30 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier
  • Crayons, crayons feutres, gomme à effacer
  • Un objet du quotidien

Instructions

Et si un caillou avait pour projet de faire un jour partie d’une cathédrale ? Qu’est-ce qui pourrait lui donner l’envie d’un tel projet ? À quelles stratégies réfléchirait-il pendant qu’il est immobile au bord de l’eau ? Peut-être espère-t-il qu’une enfant le ramassera pour l’emmener avec elle… ou qu’elle le jettera dans une rivière, qui l’amènera à la civilisation ! Dans cette activité, ton but est d’imaginer le projet le plus fou d’un objet de chez toi !

...

  1. Trouve ton objet. Fais un tour de chez toi pour trouver un objet qui pourrait avoir de grands projets s’il était conscient. Cela peut-être un objet fabriqué complexe… ou quelque chose de naturel. Avec suffisamment d’imagination, n’importe quel objet peut faire l’affaire ! 
  2. Imagine le projet de ton objet. Prends un petit moment pour réfléchir à la personnalité de cet objet : est-il un doux rêveur ou plein d’ambition ? Est-il optimiste sur ses chances d’accomplir son projet ou terriblement pessimiste ? Puis imagine son grand projet ! Est-ce de faire quelque chose d'altruiste ou de laisser sa marque sur le monde ? Est-ce un projet qu’il pourrait réaliser en restant chez toi ou aurait-il besoin de voyager à travers le monde ? Est-ce quelque chose qu’il peut accomplir seul, ou aura-t-il besoin de l’aide d’autres objets (ou même de la tienne) ?

    • Inspiration : Voici quelques exemples de projets d’objets pour t’inspirer : un verre qui veut un jour contenir une potion magique, un couteau qui souhaite servir dans un spectacle de cirque, un sèche-cheveux qui veut pouvoir souffler les feuilles mortes à l’automne, un jouet qui projette d’être utilisé par dix générations d’enfants de la même famille.

  3. Aide ton objet à réaliser son projet. Essaie d’aider ton objet à se rapprocher au moins un peu de son projet. Pour cela, tu peux réfléchir aux différentes stratégies et ressources que ton objet pourrait utiliser. Tu peux peut-être nettoyer l’objet, le modifier, élaborer son plan d’action, lui faire rencontrer un autre objet qui pourra l’aider… ou même l’emmener dans un endroit où il n’est jamais allé !
  4. Réfléchis au projet. Après avoir imaginé ce projet d’objet, interroge-toi sur les questions suivantes : qu’est-ce qu’un projet exactement ? Tout le monde devrait-il avoir un projet ? Avoir des projets pour le futur nous empêche-t-il de profiter du présent ?

...

Bonus : Sais-tu ce qu’est une « bombe de graines » ? Il s’agit d’une petite boule d’argile et de terre remplie de graines dont le projet est de faire fleurir un espace ! Pour cela, il suffit de la jeter dans un parc ou n’importe quel autre endroit adéquat pour faire pousser des fleurs clandestines. Ce qui est génial, c’est qu’on peut très facilement fabriquer soi-même ces « bombes » parfaitement légales… et que c’est très bon pour la Terre ! En effet, elles permettent aux abeilles d’avoir plus d’endroits où récolter du pollen, elles préservent la biodiversité et elles aident à consommer le carbone émis par les voitures ! Alors pour rendre la ville plus verte, fabrique toi aussi tes bombes de graines ! 

Ingrédients

  • 6 cuillères à soupe d’argile
  • 3 cuillères à soupe de terreau
  • Eau
  • Graines de fleurs variées, adaptées à ton environnement

Préparation :

  • Étape 1 : Verse l’argile et le terreau dans un saladier, puis ajoute un peu d’eau. Malaxe à la main jusqu’à obtenir une pâte consistante.
  • Étape 2 : Forme de petites boules de la taille d’une balle de ping-pong avec tes mains.
  • Étape 3 : Ajoute une vingtaine de graines par boule, pour être sûr.e que la bombe accomplisse son projet.
  • Étape 4 : Pour finir, balade-toi dans ton quartier et jette les bombes dans tous les coins verts que tu croises. Quand tu reviendras dans quelques temps, selon la saison, tes graines auront sûrement fleuri ! 

Enfin, réfléchis aux questions suivantes : un projet peut-il changer notre façon de voir le monde ? Peut-il carrément changer le monde ? À quoi ressemblerait un monde sans aucun projet ?

Trucs pour tout-petits : Le mot « projet » est peut-être surtout quelque chose que tu entends à l’école ou dans la bouche des adultes. Mais il signifie simplement quelque chose que tu veux accomplir dans le futur, comme d’apprendre à faire un jour tes lacets seul.e ou de gagner un tournoi de football, par exemple. Pour t’aider à faire cette activité, réfléchis d’abord aux projets que toi tu veux réaliser : peux-tu penser à trois choses que tu aimerais faire dans le futur ? Si ça t’aide, tu peux penser à une chose que tu aimerais faire demain, une autre la semaine prochaine et une dernière dans plusieurs années. Pour finir, réfléchis à ces questions : est-ce difficile de penser au futur ? Est-ce que c’est important de penser à ce qu’on veut faire dans le futur ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Adaptation pour adosSelon le philosophe existentialiste Jean-Paul Sartre, le concept de projet est au coeur de l’existence humaine. Il a écrit que, « l'homme n'est rien d'autre que son projet, il n'existe que dans la mesure où il se réalise, il n'est donc rien d'autre que l'ensemble de ses actes, rien d'autre que sa vie ». Alors que les objets ont une « essence » (l’essence d’une paire de ciseaux est par exemple d’être un objet qui sert à couper), les humains arrivent au monde sans être prédestinés à aucun but particulier : nous ne sommes, à la base, rien et nous ne « servons » à rien. C’est seulement à partir du moment où nous commençons à agir que nous donnons un sens à notre existence. Selon Sartre, comme nous n’avons pas d’essence qui nous oblige à agir d’une certaine manière, nous avons la liberté de choisir les projets que nous voulons entreprendre. Mais cela signifie aussi que nous avons la responsabilité de le faire : si nous refusons de nous fixer des projets et d’essayer de les accomplir, cela revient à vouloir exister comme un objet plutôt que comme un être libre, ce qui serait lâche pour Sartre. Que penses-tu de ces idées ? Est-il vrai que les humains arrivent au monde en étant « rien », c’est-à-dire sans essence ou raison d’être particulières ? Est-on vraiment libre de se donner les projets que l’on souhaite ou y a-t-il des choses qui nous contraignent ? Est-ce nécessairement lâche de refuser de choisir quoi faire dans une situation ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !