Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

La compétition : dangereuse ou inoffensive ?

  

Objectif Envisager un tout autre univers afin de révéler les dimensions cachées du concept de la compétition !

Durée : 30 à 90 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier et stylos

  • Crayons de couleurs et feutres

Instructions :

Expérience de pensée : Imagine un monde où... la compétition est éliminée parce qu'elle est considérée comme trop dangereuse ! À quoi ressemblerait ce monde ? Serait-il fantastique ou horrible ? En quoi ce monde serait-il différent du nôtre ? En quoi la vie changerait-elle ? Voudrais-tu vivre dans ce monde alternatif ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

...

  1. Pense aux effets. En commençant à réfléchir, tu te mettras peut-être à douter de la signification du concept de la « compétition ». Qu'est-ce que la compétition ? Est-ce qu’il s'agit simplement de gagner... ou de battre quelqu'un d'autre ? Est-ce une bonne chose de s'efforcer d'être le.la meilleur.e... ou est-ce le signe qu’on veut être supérieur.e à tout le monde ? Pense maintenant à ce monde alternatif sans compétition — que va-t-il arriver aux jeux, aux concours, aux sports, aux rivalités, aux guerres ? Si nous ne pouvons pas être en compétition, cela signifie-t-il que nous ne pouvons pas avoir d'ennemi.e.s ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Essaie ensuite de te demander pourquoi la compétition peut sembler si dangereuse dans ce monde, et pourquoi on dit à tout le monde de l'éviter à tout prix. Si la compétition disparaît, l’entraide prendra-t-elle le dessus ? Fais une liste de trois points positifs et de trois points négatifs d'un monde sans compétition, et ajoute des raisons pour expliquer tes impressions. 

    • Variation : Songe à la façon dont ce monde pourrait affecter la vie dans différents contextes, tels que : les relations, l'école, l'emploi, le gouvernement, l'art, la religion, l'environnement, etc.
    • Inspiration : Pour t’inspirer, tu peux repenser aux réponses que toi et ta famille avez donné lors du Pique-nique philosophique en écoutant l’émission de la baladodiffusion Les jeunes sages sur la compétition !

  2. Crée un personnage. Pour aller plus loin dans ta réflexion, réfléchis à la façon dont ce monde alternatif pourrait affecter différentes personnes dans la société. Par exemple, quel serait l'état d'esprit d'un.e athlète olympique, d'un.e participant.e à un jeu télévisé, d'un.e vidéaste, d'un.e soldat.e au combat ? Comment leurs pensées, leurs motivations et leurs sentiments pourraient-ils être différents dans un monde où ils.elles ne pourraient pas être compétitif.ve.s ? Invente maintenant deux personnages dans ce monde qui seraient normalement des rivaux.vales... mais qui ne peuvent plus être en compétition. Leur relation change-t-elle ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Écris un petit dialogue entre ces deux personnes, en imaginant ce qu'elles pourraient se dire maintenant que la compétition appartient au passé. Décris leur expérience unique avec autant de détails que possible !
  3. Représente ce monde. En te basant sur tes réflexions, imagine comment tu pourrais  représenter tes impressions de ce monde alternatif — par un dessin, un collage, un schéma, un poème ou une danse. Ton style peut être réaliste, abstrait, comique, dramatique, etc. Comment ce monde pourrait-il nous aider à mieux comprendre — et même à améliorer — le nôtre ?

...

Bonus : Imagine ce monde alternatif quelques décennies plus tard. Une grand-mère essaie d'expliquer à sa petite-fille ce qu'était la société à l'époque où il y avait encore de la compétition. Quels pourraient être de bons exemples pour l’aider à décrire ce concept ? Imagine ensuite que la petite-fille soit vraiment bouleversée par cette histoire : « La compétition, ça a l'air horrible ! » Demande-toi ce que la grand-mère pourrait dire pour défendre les aspects positifs de la compétition. Comment peut-elle nous aider ? Peut-elle nous rendre meilleur.e.s ? Comment ressentons-nous la compétition dans notre corps ? Imagine maintenant que la grand-mère soit soudainement triste en pensant à ce que le monde a perdu en éliminant la compétition. À quelles pertes pourrait-elle penser ? Te sens-tu plus proche de la perspective de la grand-mère ou de la petite fille, et pourquoi ?

Trucs pour tout-petitsPour t’aider à te faire une idée de ce monde sans compétition, essaie de jouer à l'un de tes jeux favoris... mais laisse l'autre personne gagner ! Que dois-tu faire pour ça ? Montrer ta main si tu joues aux cartes ? Faire exprès de faire une erreur ? Arrêter de suivre les règles ? Réfléchis à la façon dont ça change le jeu. Aimes-tu toujours jouer même si tu ne peux pas gagner ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Hmm... peut-être qu'un jeu ne peut pas être amusant s'il n'y a pas de compétition... ou peut-être qu’en fait ça ne te dérange pas du tout de ne pas être compétitif.ve !
Adaptation pour adosSelon Gandhi, la compétition est un état qui vient de notre égo et qui provoque de la violence et des conflits au détriment de l'entraide. Bien que les sociétés contemporaines aient tendance à associer l'esprit de compétition au progrès et à la motivation, il soutient que la race humaine a survécu grâce à la coopération et non à la rivalité. Il donne l'exemple des nouveau-nés qui ont besoin d'amour pour rester en vie et des inventions importantes qui nécessitent un effort collectif pour être réalisées. Pour lui, la compétition nous rend égoïstes en nous amenant à exploiter les autres pour notre propre gain et notre propre satisfaction. Es-tu d'accord avec cette idée ? Pourquoi ou pourquoi pas ? La vision de Gandhi d'une « société non-violente » peut-elle être réalisée même en conservant une certaine forme de compétition ? Si oui, comment devrions-nous ajuster nos façons d’être en compétition ? Si non, qu'est-ce qui devrait remplacer la compétition et pourquoi ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !