Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Les esprits d’épaules (Partie 2)

 

Te voici arrivé.e à la deuxième partie de ton projet de création ! Si tu as déjà fini la première partie – la Conception créative –, tu peux continuer ta quête avec cette activité. Mais si tu n'as pas encore fini la première partie, alors commence par celle-là, puis tu pourras revenir ici.

...

Objectif : Réaliser la représentation de deux petites créatures qui siègent sur tes épaules pour mieux t’épauler !

Durée : 60 à 90 minutes

Matériel

  • Une feuille de papier ou un carton

  • Crayons de couleur, crayons feutres, gomme à effacer

  • Ciseaux, colle, matériel de bricolage

Instructions :

  1. Relis ta feuille. Prends un petit moment pour relire tes idées et revoir le brouillon de ta Conception créative. Ça te rafraîchira la mémoire et ça te donnera peut-être de nouvelles idées avant de te lancer dans la partie finale de ton projet.
  2. Crée les esprits d’épaules. Nous y voilà ! Il est temps pour toi de dessiner pour de bon les petites créatures qui t’épaulent lorsque tu dois prendre des décisions ! Sur une nouvelle feuille ou encore sur un grand carton — si tu as besoin de plus d'espace pour donner vie à tes idées — dessine avec tout ton talent et ton application les esprits d’épaules et écris dans des bulles de dialogue leurs conseils et réflexions. Ajoute de la couleur et plein de détails pour mettre en valeur ta création !

    • Variante : Si tu en as envie, tu peux aussi utiliser des matériaux recyclés, de la colle et de la peinture pour fabriquer ces créatures en trois dimensions. Tu pourras ainsi les porter sur tes propres épaules — et elles pourront te porter conseil !

  3. Réfléchis à ton expérience de création. Enfin, après avoir vécu cette expérience créative, tu peux te demander : comment ça s'est passé ? As-tu réussi à réaliser la vision que tu avais au début ?

    • Conception : Ta création représente-t-elle ce qu'est selon toi l’entraide ? Comment tes choix créatifs reflètent-ils tes perspectives sur le concept ?
    • Application : Quelles leçons peuvent être tirées de ton interprétation ? Peut-on s’aider soi-même ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    • Alternative : Qu’aurais-tu pu changer ? Est-ce qu’il y a des nuances que tu n’as pas incluses ? Imagine que tes esprits quittent tes épaules pour aller s’installer sur celles d’une autre personne. Penses-tu que leurs conseils peuvent aussi aider une autre personne, ou encore, tout le monde ?

    Tu peux noter tes réflexions au verso de ta feuille de conception pour préserver l'évolution de tes pensées.

...

Bonus : Pense à une personne dans ta vie qui te donne souvent des conseils. Une fois que tu as cette personne en tête, rappelle-toi différents conseils qu’elle t’a offerts. Étaient-ils tous de bons conseils ? Mais… c’est quoi, un bon conseil ? Peux-tu identifier des critères qui te permettent de faire la différence entre un bon et un mauvais conseil ? Après avoir réfléchis au conseil lui-même, tu peux aussi t’intéresser à la personne qui offre le conseil. Cette personne doit-elle bien te connaître pour t’offrir un bon conseil ? Dois-tu lui faire confiance ? Doit-elle avoir beaucoup d’expériences ou être très intelligente ? Pour réunir toutes tes réflexions, tu peux créer le « Petit guide du bon conseil » dans lequel tu donneras des conseils... pour donner de bons conseils !

Trucs pour tout-petits : Une fois que tu as dessiné ou fabriqué tes esprits d’épaules, poursuis ta journée en les gardant à tes côtés. À chaque fois que tu dois faire quelque chose, imagine leurs réflexions. Devant ton tiroir de chaussettes, l’un te dicte de choisir la paire multicolore alors que l’autre t’implore de rester pieds nus. Devant ta chambre, l’un te dit de lire un livre tout emmitouflé.e alors que l’autre te conseille d’aller jouer dehors. Est-ce qu’ils t’aident à accomplir tes actions… ou te rendent-ils la vie vraiment plus compliquée ? Peut-on recevoir trop de conseils ? Les conseils, est-ce que c’est toujours une bonne chose ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Adaption pour adosAs-tu déjà entendu l’expression « mansplaining » ? C’est un concept qui a été popularisé par des féministes américaines. Il désigne une situation où un homme explique à une femme sur un ton condescendant quelque chose qu'elle sait déjà — ou qu'elle a elle-même inventée — comme si elle ne pouvait pas trouver la solution ou l’information par elle-même. Les conseils sont-ils toujours bienvenus ? Peuvent-ils dénigrer l’intelligence de la personne qui les reçoit ? Devrait-on présupposer que tout le monde a une intelligence égale ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Pour pousser plus loin ta réflexion, tu peux aussi te demander s’il arrive aux adultes d’expliquer aux jeunes des choses que ces dernier.e.s savent déjà. Peut-on être victime de « adultsplaining » ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !