Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

L’apathie comme antihéros (Partie 2)

 

Te voici arrivé.e à la deuxième partie de ton projet de création ! Si tu as déjà fini la première partie – la Conception créative –, tu peux continuer ta quête avec cette activité. Mais si tu n'as pas encore fini la première partie, alors commence par celle-là, puis tu pourras revenir ici.

...

Objectif : Réaliser la création de la bande dessinée antihéroïque du concept de l’apathie !

Durée : 60 à 90 minutes

Matériel

  • Une feuille de papier ou un carton

  • Crayons de couleur, crayons feutres, gomme à effacer

Instructions :

  1. Relis ta feuille. Prends un petit moment pour relire tes idées et revoir le brouillon de ta Conception créative. Ça te rafraîchira la mémoire et ça te donnera peut-être de nouvelles idées avant de te lancer dans la partie finale de ton projet.
  2. Crée la bande dessinée. Nous y voilà ! Il est temps pour toi de créer pour de bon la bande dessinée que tu as imaginée ! Sur une nouvelle feuille ou encore sur un grand carton – si tu as besoin de plus d'espace pour donner vie à tes idées — dessine avec tout ton talent et ton application les différentes cases de ta bande dessinée et rédige au propre les dialogues dans des bulles. Ajoute de la couleur pour mettre en valeur ta création — à moins que le monde de l’apathie ne soit tout gris !
  3. Réfléchis à ton expérience de création. Enfin, après avoir vécu cette expérience créative, tu peux te demander : comment ça s'est passé ? As-tu réussi à réaliser la vision que tu avais au début ? 

    • Conception : Ta création représente-t-elle ce qu'est selon toi l’apathie ? Comment tes choix créatifs reflètent-ils tes perspectives sur le concept ?
    • Application : Quelles leçons peuvent être tirées de ton interprétation ? L’apathie devrait-elle être perçue différemment ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    • Alternative : Qu’aurais-tu pu changer ? Est-ce qu’il y a des nuances que tu n’as pas incluses ? Si tu devais créer une autre version de ta bande dessinée, quel serait un autre élément de l'apathie que tu pourrais mettre de l'avant ?

    Tu peux noter tes réflexions au verso de ta feuille de conception pour préserver l'évolution de tes pensées. 

...

Bonus : Tel un Docteur Frankenstein de la philosophie, la créature de l’apathie que tu as créée en assemblant tes idées prend vie ! Elle sort de ta bande dessinée pour aller explorer nos sociétés. Où retrouve-t-elle ses semblables ? Quelles formes prend l’apathie dans notre monde ? Où est-elle rejetée, voire persécutée ? Dans quelles situations faut-il bannir l’apathie ? Et pourquoi, selon toi ?

Trucs pour tout-petits : Pour t’aider dans ta création, tu peux devenir le concept de l’apathie ! Si l’apathie dessinait son autoportrait, son dessin serait-il fait avec beaucoup de soin ou sans faire attention ? Mettrait-il beaucoup de couleurs ou en utiliserait-il seulement une ? Laquelle ? Peut-être qu'il respecterait le cadre... ou dépasserait à l’extérieur des lignes ! Selon toi, quel genre d’artiste serait l’apathie ? Et pourquoi ?
Adaption pour adosL’apathie peut sembler problématique, mais elle est parfois déguisée, et bien appréciée — même encouragée dans son nouveau costume. La tolérance, par exemple, serait-elle une forme d’apathie déguisée ? Pourrait-on alors la considérer comme une solution aux préjugés raciaux, sexistes, âgistes, ou autres formes de discrimination ? Demande-toi si la tolérance peut devenir une attitude passive conduisant à tout accepter… ou à simplement s’en ficher. Faut-il distinguer la tolérance, l’indifférence et l’apathie ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Pour pousser plus loin tes réflexions, tu peux te demander s’il y aurait moins de discrimination dans un monde plus apathique... ou si l'indifférence peut aussi être une forme de discrimination.

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !