Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Les mouvements de la connexion

  

Objectif : Réveiller ton énergie créative et réflexive en te connectant avec toutes les parties de ton corps !

Durée : 1 à 15 minutes

Matériel

  • Ton corps et ton esprit
  • De l'espace pour bouger

Instructions

  1. Scanne ton corps. Lève-toi et prends une position stable et confortable, puis ferme les yeux pour te concentrer sur les sensations de ton corps. En commençant par le sommet de ta tête et en allant tranquillement jusqu’au bout de tes orteils, remarque les sensations particulières de chacune des parties de ton corps, en essayant de ne pas en oublier une seule au passage.
  2. Bouge ton corps. Une fois que tu as terminé ton scan corporel, commence à faire des petits mouvements tout en gardant les yeux fermés. Commence par faire bouger tes orteils, puis tes genoux et tes hanches, puis tout ton abdomen en faisant des vagues avec ta colonne vertébrale, puis tes épaules et tes coudes, tes poignets et tes doigts. Quand tes mouvements atteignent ta nuque puis le sommet de ta tête, tu peux enfin sourire jusqu’à tes oreilles, et ouvrir les yeux.
  3. Réfléchis à ton expérience. Perds-tu parfois la connexion avec ton corps, lorsque tu es, par exemple, complètement absorbé.e par une activité ? Si notre corps perd sa place dans notre conscience, penses-tu qu’il est important de nous reconnecter avec lui… ou peut-il être préférable de s’en déconnecter ? Selon toi, peut-on perdre le contact avec soi-même ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

...

Bonus : Est-ce tu as déjà senti qu’une partie de ton corps s’était endormie ? C'est un peu comme si une partie de toi ne t’appartenait plus ! Mais... est-ce que ton corps t’appartient ? Pour qu’une chose puisse t’appartenir, il faut qu’elle soit différente de toi, non ? Sinon, elle serait tout simplement toi ! Qu’en penses-tu : ton corps et toi êtes-vous différents ou identiques ? Pour jouer avec cette idée, tu peux imaginer les situations suivantes : si tu perdais une partie de ton corps dans un accident, est-ce que tu serais un peu moins toi-même ? Et si tu te faisais transplanter un organe, est-ce que tu serais un peu quelqu’un d’autre ? Pourquoi ou pourquoi pas ?


Cette bande dessinée s’inspire du roman philosophique Pixie de Matthew Lipman. Elle est reproduite avec permission des chroniques philo de notre partenaire communautaire, le magazine Les Débrouillards. Elle a été produite en collaboration avec l’équipe de l’Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse.

Trucs pour tout-petits : Pour t’aider à faire le scan de ton corps, tu peux demander à un.e membre de la famille de se joindre à toi. Cette personne pourra nommer une à une chaque partie de vos corps sur laquelle votre attention doit être portée. « Le sommet de la tête… le front… les oreilles… le nez… la bouche… le cou… » et ainsi de suite jusqu’au bout des orteils ! Une fois cette vague d’attention terminée, vous pouvez refaire l’exercice en ajoutant des mouvements, jusqu’à ce que chaque partie de vos corps soit en mouvement ! Ensemble, vous pouvez ensuite vous demander : y a-t-il des parties de ton corps auxquelles tu n’avais pas fait attention depuis longtemps ? Peut-on perdre son corps comme on pourrait perdre un.e ami.e à qui on ne fait pas attention ? Si tu perdais ton corps et devais en trouver un autre… penses-tu que tu serais la même personne dans un autre corps ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Adaptation pour ados : Si le philosophe Maurice Merleau-Ponty avait lu la bande dessinée plus haut, il commenterait sûrement : « Le corps ne t’appartient pas… il est avec toi ! » Hum… quelle est la différence entre « appartenir » et « être avec » ? Le corps est un thème majeur de la pensée du philosophe. Selon lui, le corps structure le monde vécu. Il est « un système de systèmes voué à l’inspection d’un monde ». Ainsi, le monde tel qu’il est vécu reprend les articulations et les configurations du corps. Le corps donne sens au monde. Selon toi, le monde serait-il différent si tu en faisais l’expérience depuis un autre corps ? Quel est la relation entre ton corps et ton rapport au monde ? Si on perd le contact avec notre corps, perd-on aussi le contact avec le monde ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !