Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Les ombres du deuil

 

Objectif : Échanger tes réflexions créatives sur le deuil en envoyant un message d’ombre à quelque chose ou quelqu’un que tu as perdu !

Durée : 15 à 45 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier

  • Crayons, crayons feutres, gomme à effacer

  • Lampe

  • Facultatif : Appareil pour se filmer

Instructions

« Deuil » est un mot qui peut faire peur. C’est un mot que l’on utilise surtout dans des situations difficiles : on dit qu’on doit « faire son deuil » quand on a perdu de façon définitive quelqu’un ou quelque chose qu’on aimait. Dans le pire de cas, c’est parce qu’une personne est morte, mais on peut aussi devoir faire le deuil d’ami.e.s qu’on ne verra plus ou d’une période de sa vie qui appartient au passé. Si on définit le deuil comme le fait de devoir accepter que les choses ne seront plus jamais comme avant, alors la plupart des gens ont déjà vécu un deuil, même s’il peut être plus ou moins grave. Cette activité t’invite à réfléchir au deuil en envoyant un message d’ombre à quelque chose ou à quelqu’un que tu as perdu.

...

  1. Pense au.à la destinataire. Prends d’abord un moment pour réfléchir à quelque chose ou à quelqu’un que tu aimais et que tu as perdu. Cela peut être aussi grave que le décès d’une personne ou aussi léger qu’un moment que tu as aimé et que tu ne pourras pas revivre exactement de la même façon. C’est à toi de choisir ce avec quoi tu es à l’aise. Il est aussi tout à fait normal de se sentir triste en pensant à ce qu’on a perdu. N’hésite pas à prendre le temps qu’il te faut pour faire cette activité et à aller vers tes proches si tu en ressens le besoin.

  2. Réfléchis à ton message. Prends ensuite un moment pour réfléchir à ce que tu aimerais dire à la personne ou à la chose que tu as perdue. Est-ce que tu aimerais lui dire quelque chose que tu n’avais pas eu l’occasion de lui dire ? Est-ce que tu voudrais la remercier pour les bons moments que vous avez passés ensemble ? Peut-être que tu as simplement envie de lui dire que tu continues à penser à elle de temps en temps. Même si tu ne pourras pas envoyer ce message pour de vrai, exprimer ces sentiments peut t’aider à gérer cette perte.

  3. Installe ton théâtre d’ombres. Pour envoyer un message d’ombre, il te faut une source de lumière et un écran. Une lampe torche comme celle d’un téléphone ou une lampe de chevet sont de bonnes sources de lumière et un mur uni (d’une seule couleur) fera un parfait écran ! Place la lampe sur une table en laissant suffisamment d’espace entre la lampe et le mur pour y mettre ta tête. Ainsi, tu pourras exprimer ton message seulement avec l’ombre de la silhouette de ton visage, projetée sur le mur.

  4. Envoie ton message. Place ta tête entre la lampe et le mur en mettant ton visage de profil par rapport à l’écran. Vérifie qu’on voit bien le côté de ton visage sur le mur. Si tu le souhaites, tu peux poser une caméra face au mur (ou demander à quelqu’un de filmer ton ombre). Exprime le message destiné à la personne ou à la chose que tu as perdue.

  5. Réfléchis au deuil. Enfin, prends un moment pour réfléchir aux questions suivantes : est-il préférable de penser aux choses qu’on a perdues ou d’essayer de les oublier ? Le deuil est-il quelque chose de normal ? …de naturel ? …d’universel ? Le deuil nous détruit-il… ou peut-il nous aider à grandir ? Peut-être les deux... Écris tes idées sur la feuille puis prends une photo et envoie-la avec ton prénom et ton âge à ipcj@philo.umontreal.ca pour que nous puissions partager ta position avec les autres Philoquêteur.e.s ! Si tu le souhaites, tu peux aussi envoyer la vidéo de ton message d’ombre.

...

Bonus : Si tu veux, tu peux imaginer la réponse que pourrait t’adresser la personne ou la chose que tu as perdue. Qu’est-ce qu’elle voudrait te dire ? Qu’est-ce que tu aimerais qu’elle te dise ? Pour exprimer cette réponse sous la forme d’un message d’ombre, tu peux utiliser l’autre côté de ton visage ou bien découper dans du carton une forme qui représente cette personne ou cette chose et l'utiliser pour créer une ombre sur le mur. Énonce ensuite le message, en filmant l’ombre si tu le souhaites. Enfin, réfléchis aux questions suivantes : quelqu’un ou quelque chose peut-il continuer à nous accompagner et à nous conseiller d’une certaine manière, même après qu’on l’ait perdu ? Peut-on être heureux.se en repensant à quelque chose ou à quelqu’un qu’on a perdu ? Devrait-on exprimer certaines choses plus librement à nos proches parce qu’on sait qu’on peut les perdre ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

 

Trucs pour tout-petits : As-tu déjà perdu un jouet que tu aimais beaucoup ? Tu peux choisir d’envoyer ton message d’ombre à ce jouet. Quels souvenirs as-tu de bons moments passés avec ce jouet ? Tu pourrais lui dire quelque chose comme « est-ce que tu te souviens quand… ». Qu’est-ce que tu peux souhaiter à ce jouet pour sa vie actuelle ? Peut-être d’habiter dans un endroit agréable ou d’avoir trouvé un.e nouvel.le ami.e avec qui jouer… Pose-toi ensuite ces quelques questions : est-ce grave de perdre un jouet ? Y a-t-il des choses qui méritent que l’on soit triste ? Est-ce que ça peut être une bonne chose d’être triste de temps en temps ?
Adaptation pour ados : Beaucoup de gens parlent de faire le deuil d’une période de leur vie qui touche à sa fin ou qui est révolue. L’adolescence est un stade de transition entre l’enfance et l’âge adulte : même si on a souvent tendance à penser à ce qu’on gagnera à être un.e adolescent.e et un jour un.e adulte, il peut aussi être utile de prendre un moment pour penser à ce qu’on perd en quittant l’enfance. En réfléchissant à ta propre vie, demande-toi : de quoi dois-tu faire le deuil en quittant l’enfance ? Est-il possible de vouloir rester un.e enfant toute sa vie ? Est-il souhaitable de « garder un cœur d’enfant » après être sorti de l’enfance ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !