Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Le CV des erreurs

 

Objectif : Échanger tes réflexions créatives sur l’erreur avec d'autres Philoquêteur.e.s grâce à un CV des erreurs !

Durée : 15 à 30 minutes

Matériel

  • Feuilles de papier

  • Crayons, crayons feutres, gomme à effacer

Instructions

Un CV est un document qui sert généralement à présenter ses compétences et ses accomplissements pour convaincre quelqu’un de nous embaucher. On y parle uniquement de ce qu’on a bien fait. Dans cette activité, tu vas inverser cela et faire un CV de tes erreurs et de ce qu’elles t’ont appris !

...

  1. Réfléchis à tes erreurs. Pends un moment pour réfléchir aux erreurs que tu as faites dans ta vie. Ces erreurs peuvent avoir eu lieu à la maison, à l’école, avec tes ami.e.s, au cours d’une activité, etc. Puis pense à ce que tu as appris de chacune de ces erreurs.

  2. Écris ton CV. Sur une feuille blanche, imagine un faux nom et une fausse adresse amusants (par exemple : Jeanne Éfait des Héreur, 123 rue de la Bévue, Bourdeville) et écris-les en haut de la feuille. Puis, choisis au moins trois erreurs que tu es à l’aise de partager et écris-les sous forme de liste. En dessous de chaque erreur, écris comment tu as rebondi après cette erreur et ce que tu en as appris... ou ce qui t'a frustré !

  3. Réfléchis à ton CV. Réfléchis maintenant à ces quelques questions : peut-on véritablement apprendre sans se tromper ? Est-ce qu’il y a des erreurs qu’on est obligé de faire ? Y a-t-il des erreurs dont on ne peut rien apprendre ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Écris tes idées sur la feuille puis prends une photo et envoie-la avec ton prénom et ton âge à ipcj@philo.umontreal.ca pour que nous puissions partager ta position avec les autres Philoquêteur.e.s !

...

Bonus : On dit aussi souvent qu’on a « les qualités de ses défauts », c’est-à-dire qu’un même trait de personnalité est souvent positif, mais qu’il peut aussi être problématique dans certaines situations (par exemple : faire facilement confiance aux gens peut amener à être naïf ; avoir une forte motivation de performance nous permet de nous surpasser mais peut aussi nous rendre trop compétitif). Si tu en as envie, tu peux écrire une lettre pour te présenter, comme quand on postule à un emploi, en parlant de tes traits de personnalité qui sont à la fois des qualités et des défauts. Enfin, tu peux penser aux questions suivantes : penses-tu qu'il soit possible de n’avoir que des qualités et pas de défauts ? Peut-on aimer les défauts de quelqu’un d’autre ? Peut-on tout justifier en disant « c’est mon défaut, je suis comme ça » ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Trucs pour tout-petits : Si tu préfères, tu peux dessiner une situation où tu as fait une erreur que tu croyais grave, mais qui n’était en fait pas si grave. Représente bien la situation et la façon dont tu as réagi. Qu’est-ce que tu as appris de cette erreur ? Est-ce qu’on peut apprendre sans se tromper ? Y a-t-il des erreurs qu’on ne peut pas réparer ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Adaptation pour ados : Pour pousser ta réflexion encore plus loin, interroge-toi sur les questions suivantes : quelle est la différence entre une erreur et un échec ? Est-il possible d’échouer si on n’a pas réellement essayé de faire quelque chose ? Qui décide de ce qui est un échec ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !