Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

Le défilé sans-gêne

  

Objectif : Réveiller ton énergie créative et réflexive dans un défilé complètement ridicule !

Durée : 1 à 15 minutes

Matériel

  • Ton corps et ton esprit
  • De l’espace pour bouger

Instructions

  1. Choisis une piste. Pour réaliser ton défilé complètement disjoncté, il te faut une scène à la hauteur de ta démarche ! Tu peux défiler le long d’un couloir, ou encore, autour d’une table. À toi de choisir ta piste !
  2. Crée ta démarche. Une fois que tu as trouvé la piste idéale pour accueillir ton défilé, adopte la démarche la plus ridicule possible pour la parcourir. Tu peux lever les genoux très haut en propulsant tes pieds vers l’avant. Tu peux balancer tes bras dans tous les sens. Tu peux même te transformer en spaghetti trop cuit !
  3. Défile sur la piste. Fais plusieurs allers-retours en ajoutant à chaque fois de nouveaux éléments toujours plus ridicules à ta démarche ! Puis, essaie à reculons ou en tournant en rond !
  4. Réfléchis à ton expérience. Une fois ton défilé terminé, tu peux te demander : faut-il avoir peur du ridicule ? Qu’est-ce qui distingue la peur de la gêne ? La gêne peut-elle être une alliée ? Est-ce plus facile de sortir de l’ordinaire quand on est seul.e ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

...

Bonus : Tu as encore des fourmis dans les jambes ? Tu peux continuer ton défilé en te transformant en créatures conceptuelles ! Défile comme le ridicule, la peur, la gêne, la solitude... Pour chaque concept, tente de trouver des raisons pour justifier ou expliquer tes choix de démarches. La peur a-t-elle le pas très léger pour ne pas se faire repérer ? Le ridicule marche-t-il à reculons pour aller contre le courant ? À toi de jouer les top modèles conceptuels !

Trucs pour tout-petits : Commence en marchant comme tu marches habituellement, puis à chaque aller-retour change quelque chose à ta démarche : un bras tendu vers le plafond, un dos courbé, une tête qui dessine des ronds, laisse aller ton imagination ! À quel moment trouves-tu que ta démarche devient vraiment ridicule ? Pourquoi ? Qu’est-ce que ça veut dire, être ridicule ?
Adaptation pour ados : Ferais-tu cette démarche ridicule dans le corridor de l’école, ou encore, dans la rue ? Agis-tu différemment lorsque tu es seul.e, lorsque tu es entouré.e de tes meilleur.e.s ami.e.s, de connaissances ou d’inconnu.e.s ? Avec qui ou sans qui, sommes-nous vraiment nous-mêmes ? Le regard des autres nous empêche-t-il d’essayer de nouvelles choses ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Peut-être que la solitude nous permet de nous exprimer librement... mais si on est seul.e, est-ce qu’on s’exprime vraiment ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !