Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

La potion de compréhension

 

Objectif : Échanger tes réflexions créatives sur la compréhension avec d'autres Philoquêteur.e.s grâce à une concoction fantastique !

Durée : 15 à 45 minutes

Matériel

  • Une feuille de papier

  • Crayons, crayons feutres, gomme à effacer

Instructions

On a parfois l’impression que les autres ne nous comprennent pas. Être incompris peut être difficile à vivre, surtout quand c’est la personne qu’on est que les autres ne comprennent pas. Et s’il existait une potion magique qui permettait à celles et ceux qui la boivent de nous comprendre totalement en un instant ? Après une seule gorgée, ils.elles comprendraient toutes nos idées, nos envies et nos émotions. À toi d’inventer cette potion de compréhension !

...

  1. Pense aux ingrédients de ta potion. Prends un moment pour imaginer quels ingrédients sont nécessaires pour préparer une potion de compréhension. Un poil de barbe d’ermite ? Une goutte de peinture d’une artiste dont personne n’a jamais compris le génie ? Une page de journal intime ? Toutes les idées sont bonnes, tant qu’elles ont un lien avec la compréhension !

  2. Dessine la préparation de la potion. Sur une feuille de papier, dessine les différents ingrédients de la recette et le récipient dans lequel ils vont être versés. Est-ce un vieux chaudron rouillé ? Un flacon de chimiste ? Un bol en diamant ? Laisse-toi guider par ton imagination !

  3. Écris la recette de ta potion. Sur la même feuille, à côté du dessin, écris toutes les étapes à suivre pour préparer ta potion de compréhension. À chaque étape, explique bien quels ingrédients sont requis et comment il faut les préparer avant de les ajouter à la potion. Tu peux t’inspirer d’une recette sur internet ou d’un livre de cuisine si tu en as un chez toi !

  4. Réfléchis à ta potion. Tout en touillant ta potion pour qu’elle soit bien mélangée, réfléchis à ces quelques questions : qu’est-ce que ça veut dire d’être compris par quelqu’un ? Est-il possible qu’une autre personne nous comprenne mieux que nous-même ? Y a-t-il des personnes qui ont plus besoin d’être comprises que d’autres ? Écris tes idées sur la feuille puis prends une photo et envoie-la avec ton prénom et ton âge à ipcj@philo.umontreal.ca pour que nous puissions partager ta position avec les autres Philoquêteur.e.s ! Avec un peu de chance, ils.elles te comprendront mieux !

...

Bonus : Imagine une personne ayant été incomprise toute sa vie qui fait boire cette potion à ses ami.e.s et à sa famille. Que se passe-t-il ? Comment les gens autour d’elle réagissent-ils ? Comment la personne se sent-elle ? Écris ou dessine son histoire puis pose-toi les questions suivantes : est-ce grave d’être incompris.e ? Devrait-on faire plus d’efforts pour comprendre les autres ? Y a-t-il des gens qu’on ne pourra jamais comprendre ? Pourquoi ou pourquoi pas ? 

Trucs pour tout-petits : Est-ce que ça t’est déjà arrivé de vouloir expliquer quelque chose mais que les autres ne comprennent pas ce que tu veux dire ? Si tu préfères, tu peux inventer une petite histoire où deux personnages n’arrivent pas à se comprendre. Quelles pourraient être les raisons de ce malentendu ? Puis l’un des personnages boit la potion de compréhension et comprend enfin ce que l’autre veut lui dire ! Dessine ou écris cette histoire. Quand on se dispute, est-ce forcément parce qu’on ne comprend pas bien l’autre personne ?
Adaptation pour adosUne manière de se faire comprendre est de s’exprimer. Mais ça peut parfois être difficile d’exprimer ce qu’on pense, vit ou ressent... Comment ça se fait ? La créativité peut-elle nous aider à nous exprimer pour être compris ? Y-a-t-il des choses qu’on ne peut exprimer qu’à certaines personnes, ou qu’on ne peut pas exprimer du tout ? Quand il y a une incompréhension, est-ce la faute de la personne qui s’exprime ou de celle qui écoute ?

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !