Passer au contenu

/ Institut Philosophie Citoyenneté Jeunesse

Je donne

Rechercher

L’endroit de la tranquillité

 

Objectif : Réfléchir à ton expérience incroyable de Philoquêteur.e pour identifier les moments-clés !

Durée : 10 à 20 minutes

Matériel

  • Une feuille de papier

  • Crayons, gomme à effacer 

Instructions :

  1. Repense aux moments de ta journée. Réfléchis aux différentes missions réflexives et créatives que tu as accomplies aujourd'hui. 

  2. Réponds aux questions de réflexion suivantes :

    • Comment as-tu vécu l'inquiétude aujourd’hui ? 

    • Quel a été ton moment fort aujourd’hui ?

    • Quel défi as-tu rencontré aujourd’hui ? 

    • Quelle leçon as-tu apprise aujourd’hui ? 

    • Quelle est ta gratitude d'aujourd’hui — quelque chose pour lequel tu es reconnaissant.e ?

 ...

Bonus : Dans la Grèce antique, certain.e.s philosophes faisaient tous les jours ce qu’on a appelé des « exercices spirituels » pour vivre leur vie avec plus de sagesse. Tu peux essayer de faire celui-ci : imaginer ton endroit tranquille. Ferme les yeux et respire doucement. Commence à imaginer dans ta tête un endroit où tu peux complètement te détendre. Est-ce que cet endroit est à l’intérieur ? À l’extérieur ? Est-ce grand ou petit ? Visualise les détails de cet endroit si paisible : es-tu seul.e ou y a-t-il d’autres personnes avec toi ? Est-ce qu’il y a des animaux ? Des plantes ? Quels sons entends-tu ? Quelles sensations ressens-tu ? Prends un moment pour profiter de cet endroit en continuant à respirer doucement. Profite de cette tranquillité. Puis ouvre les yeux petit à petit. Comment te sens-tu ? Voici les dernières questions de cette quête philo auxquelles tu peux réfléchir en continuant à respirer lentement : est-il possible d’être tranquille quelles que soient les circonstances ? Être tranquille peut-il parfois être une mauvaise chose ? La tranquillité est-elle synonyme de bonheur ?

Bonus plus : Un autre exercice spirituel que tu peux essayer de pratiquer quand tu te sens inquiet.e est celui de la décomposition, décrit par l’empereur romain et le philosophe stoïcien, Marc Aurèle. Quand une chose t’inquiète, décompose-la en ses parties les plus basiques : un examen n’est qu’un ensemble de formes tracées à l’encre sur un bout d’arbre blanchi et aplati ; une insulte n’est qu’une vibration dans l’air qui vient remuer un instant un bout de peau dans notre oreille. L'inquiétude n'est-elle qu'une question de perception ?

Trucs pour tout-petits : As-tu déjà essayé d’imaginer quelque chose dans ta tête pour te détendre ? Tu peux imaginer un grand ciel bleu, rempli de soleil. Ou ton coffre à jouets qui t’attend impatiemment pour s’amuser avec toi. Ou encore un énorme câlin de tes parents dans lequel tu te sens tout aimé.e. Essaie d’imaginer cela ou autre chose. La prochaine fois que tu seras un peu inquiet.e, essaie d’imaginer ces jolies choses à nouveau pour te sentir mieux. Enfin demande-toi : l’imagination peut-elle faire disparaître les soucis ? Si oui, comment ? Sinon... un autre concept pourrait-il relever le défi ?
Adaptation pour adosComment ta compréhension de l’inquiétude a-t-elle évolué au fil de cette chamboulante quête philo ? Arrives-tu à identifier les expériences précises qui ont fait changer ta conception ? Te détendre en réfléchissant à l’inquiétude t’a-t-il aidé à mieux la comprendre ? Tu peux t’inspirer de tes réponses aux questions de réflexion pour revenir sur ton expérience.

Partage ta réflexion créative en l'envoyant par courriel
Inclus des photos de tes projets et des notes de tes réflexions, ainsi que ton prénom et ton âge !